Vins Web

Edition du 01/05/2012

Guide du vin, Les meilleurs vins de l'année, Top Vignerons par Patrick Dussert-Gerber

 Comparateur de prix : Entrez le nom d'un château ou d'une appellation :  fourni par le comparateur Guide Achat Vin
 

Coups de cœur Millesimes

Patrick Dussert dans ...

 

Coups de cœur
Vins du Siècle

 

Coups de cœur
Guide des Vins

VAL DE LOIRE
Château de BEAUREGARD
À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Un propriétaire passionné, très dynamique et chaleureux ...
Lire la suite
BOURGOGNE
GLANTENET Père & Fils
"Notre famille, précise-t-on, est installée en Bourgogne depuis le xve siècle et le Domaine ...
Lire la suite
VAL DE LOIRE
Domaine de la PETITE CHAPELLE
À la tête des Premiers Grands Vins Classés, en blanc comme en rouge. Un vignoble familial (depuis 4 ...
Lire la suite
CHAMPAGNE
PETITJEAN-PIENNE
Tout en continuant à travailler avec son père, c'est en 1981 que Denis Petitjean crée sa propre ...
Lire la suite
LANGUEDOC
Cave Les Vins de ROQUEBRUN
Une cave de référence, remarquablement équipée, qui collectionne les récompenses. Leur vignoble ...
Lire la suite

Le premier magazine Webvin

ABONNEZ-VOUS GRATUITEMENT
L'actualité du vin, les recettes gourmandes, chaque semaine par e-mail

E-Mail :

Gastronomie

Recettes gourmandes
Dégustations verticales
Dégustations horizontales
Gastronomie
Les vins et les mets
Voyages
Invités gourmets
La qualité des Millésimes
Portraits
Terroir
Coups de coeur ...
Talents
A l'étranger
Encyclopédie des vins
Cuisines & vins du monde
Chefs à table

L'encyclopédie mondiale des vins

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L
M - N - O - P -  Q - R - S - T - U - V - W
X - Y - Z 

Pour vous -même ou pour offrir :
EXCLUSIF : Votre dédicace personnalisée par l'auteur Patrick Dussert-Gerber

FRANCE METROPOLITAINE : 29,00 €
(Port Prioritaire compris)

Cliquez ici si vous souhaitez commander hors de France Métropolitaine (DOM/TOM, étranger)

Les classements des vins

Classement Alsace
Classement Beaujolais
Classement Bordeaux
  . Médoc
  . Saint Emilion
  . Saint Emilion Satellites 
  . Pomerol
  . Graves
  . Sauternes
  . Côtes-de-Bordeaux
  . Bordeaux Supérieur
Classement Bourgogne
  . Vins rouges
  . Vins blancs
Classement Champagne
Classement Languedoc-Roussillon
Classement Provence-Corse
Classement Sud-Ouest-Périgord
Classement Val de Loire 
  . Vins rouges
  . Vins blancs
Classement Vallée du Rhône
EDITION ANNUELLE
32e année
LE TOP VIGNERONS
Les vrais vins face aux ersatz
Les incontournables, ceux qui montent... et les autres : Dans toute la France, les meilleurs producteurs, du plus grand au plus modeste. La qualité des millésimes 2010, 2009, 2008, 2007, 2006 ...

464 pages en couleurs (1,5 kg)- Présentation luxueuse- (papier couché brillant 100 gr, brochure cousue-collée).

Cliquez ici pour voir un extrait de Millesimes en PDF (16 pages - 4 Mo)
FRANCE METROPOLITAINE : 15,00 €

PORT COMPRIS
Commander hors de france métropolitaine
(DOM/TOM, Europe, Etats-Unis ...)

Spiritueux, bières, liqueurs

L’Armagnac
Les rhums
Le Whisky et le whiskey
Le Calvados

Les Liqueurs de fruits et de plantes

Les bières du monde
Le cognac

La lettre hebdomadaire

Les meilleurs vins dégustés
gratuitement dans votre e-mail
Tapez votre adresse email :

Les indispensables

La Carte des Millésimes
L'accord des vins et des mets
Les principaux cépages
Blog Dussert-Gerber
Le Guide des produits du Terroir
Vinovox
Le Guide de la Diététique
Top French Wines
Vintage French Wines
Guia de Los Vinos de Francia
Französische weine
Millésimes sur Facebook

Nos autres sites thématiques

20 sur 20 (.com)
20-20 (.fr)
Achats Vins (.com)
Agenda du Vin (.com)
Amour du Vin (.com)
Champagne Attitude (.com)
Chateau Vin (.com)
Classement des vins (.com)
Classement des vins (.fr)
Dussert Gerber (.com)
Grands Vins Bordeaux (.com)
Grands Vins Champagne (.com)
Guide Bordeaux (.net)
Guide Bourgogne (.com)
Guide Champagne (.com)
Guide des vins (.eu)
Guide des Vins (.info)
Guide des Vins (.net)
Guide des Vins de France (.com)
Guide du vin (.eu)
Guide du vin (.net)
Guide Provence (.fr)
La France a du talent (.com)
Le Vin en Direct (.fr)
Millésimes (.info)
Mundovino (.fr)
Palmarès des Vins (.com)
Palmarès des Vins (.fr)
Premiers Grands Vins (.com)
Premiers Grands Vins Classes (.com)
Terroirs Vins (.com)
Top Alsace (.fr)
Top Beaujolais (.com)
Top Bordeaux (.com)
Top Bordeaux (.fr)
Top Bourgogne (.com)
Top France (.info)
Top Languedoc (.com)
Top Loire (.com)
Top Rhone (.com)
Top Sud-Ouest (.com)
Top Vin (.fr)
Top Vins (.fr)
Vin Alsace (.net)
Vin Beaujolais (.com)
Vin Bourgogne (.net)
Vin Champagne (.eu)
Vin Languedoc (.net)
Vin Loire (.net)
Vin Provence (.net)
Vin Rhône (.fr)
Vin Sud Ouest (.com)
Vin Top (.fr)
Vins Bordeaux (.info)
Vins Coups de Coeur (.com)
Vintage Dussert-Gerber (.eu)
Votre Champagne (.com)
Votre Gironde (.com)
Web Vin (.com)
Web Vin (.fr)

> Les références



> Patrick Dussert-Gerber met à l'honneur cette semaine


TRONQUOY LALANDE

Renaissance

Château TRONQUOY-LALANDE

De l’art d’élever un très grand cru, où la quintessence du terroir s’exprime.


“Lorsque Monsieur et Madame Bouygues ont acheté Château Montrose, nous raconte Jean-Bernard Delmas, gérant, Château Tronquoy Lalande leur a été proposé comme une extension de Montrose, car le vignoble ne se trouve qu’à quelques encablures, huit cents mètres environ. Je pense que le terroir de Tronquoy est exceptionnel, différent de celui de Montrose, mais également susceptible de produire de grands vins. Le Château Tronquoy Lalande était connu depuis très longtemps. On s’en aperçoit lorsque l’on consulte des documents anciens concernant les vins de Bordeaux et ceux de Saint-Estèphe. Tronquoy Lalande était cité parmi les premiers vins de l’appellation, aux côtés de Calon-Ségur, Montrose n’existait alors pas. Les vins de Tronquoy étaient toujours en tête de liste, juste derrière Calon-Ségur. Nous avons découvert dans la cave de très anciennes bouteilles et, à la dégustation, avons mesuré, en effet, le grand potentiel de vieillissement qu’offre ce vin. Le terroir est composé de graves, un peu plus grasses qu’à Montrose. Ce sol me rappelle les grands terroirs que l’on trouve à Pomerol ou à Saint-Émilion, où le Merlot s’épanouit pleinement. J’ai donc conseillé à Monsieur Bouygues d’acheter cette propriété. Les vignes entourent le château. Il y a actuellement à Tronquoy Lalande 30 ha de vignes dont 25 ha en production.” “Nous avons fait d’importants travaux de rénovation, précise Yves Delsol, Directeur Technique, dont ce très beau chai qui a accueilli notre première récolte de Blanc de 2011 : un hectare planté (60% de Sémillon et 40% de Sauvignon gris) sur un terroir très graveleux avec une proportion d’argile importante. En 2011, nous n’avons pas eu de grêle, fait des rendements très corrects, cela est dû aux terroirs de Tronquoy Lalande où nous avons un pourcentage d’argile assez élevé, ainsi la vigne de souffre pas de stress hydrique. Les Cabernets étaient très jolis, l’assemblage du 2011 est composé de 47% de Cabernet, 42% de Merlot et 11% de Petit Verdot. Le 2010 est un grand vin, très représentatif du grand classicisme bordelais. Un vin droit, bien soutenu par une bonne acidité, dense et intense en bouche, d’un grand potentiel. Bel équilibre entre finesse et matière. Nous avons vendangé des Cabernets-Sauvignons très mûrs qui sont majoritaires dans l’assemblage (50%, 40% de Merlot et 10% de Petit Verdot). Le vin a de puissants arômes de fruits mûrs, une très belle matière soyeuse en bouche car, grâce à la très belle arrière-saison chaude et ensoleillée, les Cabernets-Sauvignons étaient vraiment extraordinaires.” Le 2009 est un peu atypique du Médoc, un très grand vin d’une belle maturité des Merlots mais surtout des Cabernets-Sauvignons. Le vin est d’une belle couleur violacée, très noire, très sombre, avec de très puissants arômes de mûre. L’assemblage est composé de 40% de Cabernet-Sauvignon, 49% Merlot et 11% de Petit Verdot. Le vin est très enjôleur, très flatteur, très soyeux, et pourra s’apprécier avant le 2008, même s’il a une belle aptitude de garde. Le 2008 est un vin qui évolue très bien, d’une belle structure. D’ici 4 à 5 ans on pourra juger du potentiel du terroir de Tronquoy 2008. D’une belle couleur violine sombre. Très jolis arômes de mûres et des notes puissantes d’épices dûes à la prépondérance des Petits Verdots dans l’assemblage. Les arômes se développent très bien et l’on obtient une belle matière souple et veloutée en bouche. L’encépagement de Tronquoy Lalande est à dominante de Merlot, l’assemblage du 2008 est composé de 50% Merlot, 37 % de Cabernet-Sauvignon et 13% de Petit Verdot. Nos vins ont toujours un très bel équilibre, le 2008 est un vin très classique, aux tanins présents. La finale est très soyeuse. C’est un vin encore fermé actuellement mais qui va révéler tout son potentiel dans les dix ans à venir, d’une grande harmonie entre l’acidité, l’équilibre et le volume en milieu de bouche, d’un très bon potentiel de garde.

   

TRONQUOY LALANDE

Gérant : M. Delmas Directeur : Yves Delsol

33180 Saint-Estèphe
Téléphone : 05 56 59 30 12 et 06 67 89 81 81
Télécopie : 05 56 59 63 05
Email : chateau@tronquoy-lalande.com




> Le palmares des vins

CLASSEMENT GRAVES
e_graves.jpg
IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en rouge)

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
HAUT-BRION (PL) (b)
LA MISSION HAUT-BRION (PL)
HAUT-BAILLY (PL)
D'ARDENNES
GRAND BOS
GRANDMAISON (PL)
MALARTIC-LAGRAVIÈRE (PL) (b)
RAHOUL
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
CHEVALIER (PL) (b)
LUCHEY-HALDE (PL)
SEGUIN (PL)
SOLITUDE (PL)
LE TUQUET (b)
CHANTEGRIVE (b)
LATOUR-MARTILLAC (PL) (b)
DE MAUVES (b)
TOULOUZE (Graves de Vayres)*



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
HAUT-CALENS*
HAUT-LAGRANGE (PL)*
HAUT-PLANTADE (PL)*
PICQUE-CAILLOU (PL)*
ROSE SARRON*
ROUGEMONT*
SAINT-AGRÈVES*
SMITH-HAUT-LAFITTE (PL) (b)*
(FIEUZAL (PL))
GAZIN-ROCQUENCOURT (PL)
LAFARGUE (PL)
MIREBEAU (PL)
LA MOURASSE
LE PAPE (PL)*
TOURTEAU-CHOLLET (b)
CALLAC
(PEYREBLANQUES*)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
D'ARRICAUD
BARET (PL)*
BRONDELLE (b)
BROWN (PL) (b)
GRAND ABORD
GRAVIÈRES
SAINT-ROBERT*
(CAILLIVET*)
Clos BELLEVUE*
BICHON-CASSIGNOLS
BLANCHERIE
CAILLOUX DE VALGUY
(BOUSCAUT (PL)*)
CARBONNIEUX (PL) (b)
(COUHINS (PL)*)
TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
ARGUIN
(CABANNIEUX)
MAGNEAU (b)
(BEAUREGARD-DUCASSE)
(CAZEBONNE)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
(HAUT-SELVE)
(NAVARRO)
QUEYRATS
SANSARIC
TOUR BICHEAU*
LE BOURDILLOT
CALENS
LES CLAUZOTS*
(GAILLAT)

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements


> Nos coups de cœur de la semaine

Philippe LECLERC


Au sommet. “De nombreuses générations ont permis de constituer mon patrimoine viticole, précise Philippe Leclerc. Succédant à mon père, j'ai, voici quelques années, repris le flambeau en m'efforçant de créer et de faire vivre mes vins dans le même état d'esprit que mes ancêtres. Dès l'adolescence j'ai été très attentif à me faire offrir cette fabuleuse richesse, faite de techniques et de passions, que les vignerons d'antan ont véhiculée de père en fils depuis des centaines d'années. De part mon éducation familiale, et parallèlement en recherchant le dialogue avec les anciens et les pairs du village, je me suis imprégné de la culture, de la compréhension et du respect de notre noble travail. Retrouvez dans mes vins la saveur et le charme qui ont fait la grandeur et la notoriété de notre vignoble depuis presque mille ans, telle est mon ambition, tel est le travail que je m'impose. Apprendre, savoir comprendre, c'est au travers de ce texte que je souhaite en quelques phrases vous indiquer les grandes lignes que je respecte pour aboutir à des vins possédant puissance et typicité d'autrefois.” Il a raison et cela se retrouve dans son superbe Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Cazetiers 2009 (sous-sol, dont les couches rocheuses très denses, rendent difficile la pénétration des racines qui alimentent la grappe), de couleur pourpre intense, aux tanins riches et savoureux, très parfumé (mûre, violette, poivre…), alliant puissance et finesse, gras et intensité, de garde. Le 2008 est ample et velouté, au nez dominé par les épices et les petits fruits rouges à noyau, fondu en bouche, très marqué par son terroir. Superbe 2007, où dominent la groseille et les épices, un vin qui associe richesse et harmonie, avec des notes de pruneau et de truffe en finale, qui poursuit sa très belle évolution. Le 2006, suave, d'une richesse et d'une complexité très fine, avec ses notes subtiles de fruits rouges mûrs, d'humus et d'épices. Savoureux Gevrey-Chambertin Premier Cru La Combe aux Moines 2008, classique et puissant, encore jeune, aux tanins denses. Beau 2007, aux tanins équilibrés, un vin coloré et très parfumé (petits fruits, humus), d'excellente évolution. Beau Chambolle-Musigny Les Babillaires 2008, tout en distinction, savoureux, de robe grenat, intense au nez comme aux papilles, distingué, au bouquet présent avec des notes de réglisse et de groseille, d'excellente évolution. Le Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Champeaux 2008, au nez de prune mûre et de violette, corsé, un vin de robe pourpre soutenu, à la fois rond et puissant en bouche, tannique. Profitez de votre halte pour visiter le musée.


9, rue des Halles
21220 Gevrey-Chambertin
Téléphone :03 80 34 30 72
Télécopie :03 80 34 17 39
Email : philippe.leclerc60@wanadoo.fr
Site personnel : www.philippe-leclerc.com

Clos BELLEFOND


Au sommet. Domaine familial de 9 ha, fondé en 1889, où les vinifications se font en cuves de chêne, ouvertes pendant une dizaine de jours. Les vins sont élevés en fûts 18 mois environ. À noter qu'avec un spécialiste du tourisme bourguignon, ils développent une activité de tourisme viticole, ce qui est une excellente idée. “Le 2011, pour l'ensemble de la Bourgogne, est un millésime agréable et, dans certaines appellations il sera de garde, nous précise Bernard Chapelle. En Santenay et Chassagne-Montrachet, les rendements sont faibles, normaux en Pommard et Volnay, et le tout donnera de très belles choses. La différence se fera sentir d'une parcelle à l'autre, le négoce ne s'y est pas trompé puisque quasiment tout ce qui pouvait être acheté l'était fin décembre. Pour la culture, c'était une année terriblement précoce au printemps, une précocité qui a été stoppée par le temps très médiocre de juillet. Si le début de cycle était très facile, il a fallu être vigilant fin juillet et début août, mais, dans l'ensemble, la vigne s'est bien comportée. Nous avons débuté les vendanges le 31 août, le superbe temps de fin août et septembre a apporté une belle maturité. Je dirais que ce millésime 2001 se situe entre 2007 et 2008, il sera plus de garde que le 2007 sans être au niveau du 2008, mais un millésime avec un style très Bourgogne, avec de belles couleurs.” Superbe Santenay Clos Bellefond rouge 2009, coloré, chaleureux, au nez de fruits rouges surmûris et de violette, très charpenté, riche au nez comme en bouche, qui poursuit son excellente évolution. Le 2008, issu de sols pauvres d'une ancienne carrière, puissant et coloré, très typé, très équilibré, aux tanins fermes mais soyeux, de bouche dominée par les fruits rouges et l'humus, de garde. Le Chassagne-Montrachet Morgeot Premier Cru 2009, très aromatique, bien équilibré, au nez subtil, est un vin d'une jolie concentration en bouche. Le Volnay-Santenots Premier Cru 2008 est une référence, aux tanins présents, riche et intense en bouche, marqué par son terroir, au parfum de cerise, de violette et de sous-bois, de garde. Vous aimerez aussi le Santenay Premier Cru La Comme 2007, charnu, mêlant structure et ampleur, de couleur foncée, au nez complexe dominé par le cassis et la violette, aux tanins fermes et souples à la fois, d'excellente évolution. Le Pommard Premier Cru La Platière 2008, issu de sols caillouteux, complet, parfumé au nez comme en bouche (fraise des bois, violette, humus), est de couleur pourpre intense, aux tanins riches, un vin associant puissance et finesse, de garde, bien sûr. Des cuvées plus anciennes, de 2005 à 2001, sont encore disponibles, les 2000 et 2001, étant actuellement à leur apogée.

Domaine Louis Nié Gérant : Bernard Chapelle
2, route de Chassagne BP 33
21590 Santenay
Téléphone :03 80 20 60 29
Télécopie :03 80 20 65 92
Email : clos-bellefond@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/closbellefond
Site personnel : www.louis-nie.com

Château FARGUET


Fils d'un agent d'affaires girondin, Pascal Pobeda a concrétisé son rêve de devenir viticulteur il y a déjà près de 20 ans. Le domaine de 6,27 ha s'étend sur des sols argilo-calcaires (Merlot majoritaire, 15% de Cabernet-Sauvignon, et 10% de Cabernet franc, vignes de 25 à 30 ans, élevage 12 mois dont 60% en barriques neuves). Beau Montagne Saint-Émilion 2009, qui développe un nez de groseille et de fraise des bois très mûre, très élégant, d'une belle robe sombre, très bien équilibré, de bouche complexe aux nuances d'épices. Le 2008, élevé en fûts de chêne, à la robe profonde, aux arômes d'épices, de cuir et de myrtilles, est d'une belle complexité, aux tanins gras et harmonieux, avec des notes fondues en finale.

Pascal Pobeda
Parsac
33570 Montagne
Téléphone :05 57 24 61 80
Télécopie :05 57 24 65 81
Email : chateaufarguet@orange.fr

DOMAINE ALAIN VIGNOT


Vignerons de père en fils, la famille est propriétaire de 12 ha de vignes dont 10 ha de l’appellation Bourgogne Côte Saint-Jacques. En 1934, mon grand-père Fernand, vigneron à Paroy sur Tholon, étend son domaine en achetant sa première parcelle sur la Côte Saint-Jacques. En 1955, mon père Jacques Vignot entre dans l’exploitation familiale, afin de cultiver et d’agrandir le vignoble. En 1976, à la fin de mes études, je rejoins l’exploitation avec l’intention de l’étendre, nous ne produisions alors que le vin gris. Ainsi, le développement du vignoble s’organise avec l’achat et la plantation de nouvelles parcelles en 1977. En 1980, la production de vin rouge abandonnée à la suite du phylloxéra est relancée. En 1992, nous plantons des cépages Chardonnay pour la production du Bourgogne Blanc, ainsi qu’une parcelle en appellation Côte Saint-Jacques qui donnera le Bourgogne Côte Saint-Jacques Blanc dont nous sommes les seuls producteurs. Cette même année, nous construisons un chai climatisé, afin de pouvoir recevoir ces nouvelles récoltes. En 2006, mon fils julien rejoint l’exploitation après des études au lycée viticole de Beaune en Côte d’Or. A force de persévérance et de travail, nous possédons un vignoble de 12 hectares pour le plus grand plaisir des amateurs de vin. Au fil des générations, la famille VIGNOT a pu acquérir une notoriété grâce à sa persévérance et sa rigueur. Un soin particulier est apporté à chaque phase de l’évolution de la vigne et du vin. Les vendanges sont manuelles. Vinification selon la tradition bourguignonne, élevage en fûts de chêne 12 mois... Leur Bourgogne Côte Saint-Jacques rouge 2006 est coloré et présente au nez des arômes de myrtille, de cassis, de prune, de bouche ample. Le 2005, au nez où dominent le pruneau et les sous-bois, est un vin de bouche flatteuse et riche à la fois.

Alain Vignot
16, rue des Prés
89300 Paroy-sur-Tholon
Téléphone :03 86 91 03 06
Télécopie :03 86 91 09 37
Email : domaine-vignot@vinsdusiecle.com
Site : domaine-vignot
Site personnel : www.domaine-alain-vignot.com


> Nos dégustations de la semaine

CLOS CENTEILLES


Patricia Domergue est à la tête de ce domaine, mené dans le respect des sols et de la vigne. Bien apprécié le Minervois La Lavinière Clos Centeille 2004, parts égale de Mourvèdre, Grenache noir et Syrah, éraflage total, cuvaison en cuve ouverte, macération 4 semaines, les différents cépages sont mariés à la cuve et non assemblés après coup, élevage en cuves acier émaillé, une partie séjourne de 10 à 12 mois en barriques de plusieurs vins, un vin complexe et intense, aux connotations d'épices, de fruits rouges mûrs et de poivre, de bouche bien charnue (14,80 €). Le Minervois Capitelle de Centeilles 2003, sous ce nom générique sont élaborée, en quantité limitées, certaines cuvées fortement personnalisées par leur terroir d'origine, une cuvée pur Cinsault, un vin avec une charpente harmonieuse, aux notes discrètes de sous-bois et de pruneau, mêlant richesse et ampleur (17 €). Il y a aussi le C de Centeille blanc 2009, issu de cépages oubliés : 35% d'Araignan blanc, 30% de Riveirenc gris, 30% de Riveirenc blanc et 5% de Grenache gris pour un rendement moyen de 40 hl/ha, plein de charme, au nez de rose et de pain grillé, tout en présence aromatique, riche et sec à la fois, un vin où la suavité s'allie à la distinction, épicé, qui associe le fruit à la structure (13,20 €). Tout cela est vraiment très bon. Aucune hésitation, donc.
Patricia Boyer-Domergue

Château POUJEAUX


Un vignoble d'un seul tenant au nord-est de Moulis, sur des croupes de graves. Cépages majoritaires : Cabernets-Sauvignons et Merlots, les Petits-Verdots et les Cabernets francs ne représentant que 10% de la vigne. La gestion parcellaire permet de respecter la personnalité de chaque parcelle et de chaque cépage. Le travail parcellaire se poursuit au chai, grâce aux cuves de petites contenances, vinification en baies pleines. Élevage sur 12 mois, en barriques de chêne français (30 à 40 % de bois neuf tous les ans). J'ai reçu ce Moulis 2001, de robe intense, au nez persistant (griotte, violette), un vin équilibré, gras, aux tanins savoureux, de bouche classique, de charpente soutenue.
Matthieu Cuvelier

Domaine Pierre GELIN


J'apprécie Stéphen Gelin depuis bien longtemps, et j'ai toujours su que ses vins méritaient d'être classés parmi les "grands" (ce que j'ai fait, pour ma part). Son Chambertin Clos de Bèze 1997 est fantastique actuellement, et, en Fixin, où la force des terroirs se fait sentir (Les Hervelets, Clos Napoléon...) on se fait vraiment plaisir avec des années comme 1998, 2002, 2004 ou 2007. On a d'ailleurs l'intelligence ici de ne pas mettre en vente trop tôt les vins, ce qui est de plus en plus rare, et permet de prendre conscience de l'évolution de tel ou tel millésime. Lutte raisonnée, vignes labourées, fertilisants naturels (algues, fumures issues de l'agriculture biologique), soins attentifs à la vigne (ébourgeonnage très sélectif, palissage relevé, effeuillage manuel...). vinification traditionnelle tout en évoluant dans le but d'améliorer toujours la qualité, élevage en fûts de chêne durant 20 à 22 mois, avec un pourcentage de fûts neufs variant selon les crus et les millésimes pour un léger boisé... On est bien au sommet. Le domaine est une propriété familiale d'une douzaine d'hectares sur les communes de Fixin et Gevrey-Chambertin. La propriété créée en 1925 par Pierre Gelin est maintenant exploitée par Stéphen Gelin et son épouse secondés par leur fils Pierre-Emmanuel. Ici, on accorde donc un grand soin à la méthode culturale, la lutte raisonnée est appliquée, les vignes sont labourées et la famille Gelin privilégie les fertilisants naturels (algues, fumures issues de l'agriculture biologique). "Domaine Pierre Gelin est un bâtiment en forme de croix, me dit StéphenGelin. Nous avons une belle superficie de travail, 670 mètres au sol sur trois niveaux. Le rez-de-chaussée est consacré à la cuverie, la préparation des commandes, un local de stockage. Nous en avons profité pour regrouper le bureau, une salle de réception avec cuisine et le caveau d'accueil pour la clientèle de passage. En sous-sol, nous avons la cave de vieillissement du vin qui contient 300 fûts ainsi que le local de vieillissement du vin en bouteilles. Grâce à un ascenseur, monte-charge nous amenons les palettes jusqu'à la préparation de commandes et l'expédition. Nous sommes situés dans l'axe principal d'entrée dans Fixin, à 250 mètres de la route nationale. Nous sommes au bord de la rue principale : quand on arrive à Fixin on est obligés de passer devant nous ! Concernant les millésimes, le 2007 se caractérise par des vins élégants qui sont agréables à déguster dans leur jeunesse. Des vins très fruités, très souples, avec une belle intensité, un joli millésime harmonieux. Le 2006 développe des tanins fondus et des arômes puissants et persistants de kirsch. Belle minéralité se poursuivant sur la vanille en finale. Accompagne à merveille pintade, canard, gibier à plumes. Le 2005 offre une robe rubis sombre, un nez intense de fruits noirs évoluant vers les épices, la bouche se révèle dense, charnue et longue. Le 2004 est un vin agréable à redécouvrir maintenant. Le vin a du corps, au début le millésime était un peu fermé et maintenant, après quelques années de bouteilles, les tanins se sont bien fondus. J'ai préféré le garder en cave avant de le proposer, c'était un vin bien fait, prometteur, je savais qu'il fallait savoir un peu l'attendre pour mieux l'apprécier." On est évidemment au sommet avec ce Fixin Premier Cru Clos Napoléon 2008, vignes de 50 ans, vendanges manuelles, élevé 22 mois en fûts de chêne, d'une grande complexité, au nez caractéristique dominé par les fruits cuits et la réglisse, de charpente puissante, avec ces tanins bien présents, de bouche riche (griotte, humus, épices). Superbe 2007, un vin intense au nez, qui associe structure et distinction, avec ces notes de fumé bien spécifiques, l'un des meilleurs dégustés cette année. "Le millésime 2007, précise Stéphen Gelin, est un vin très ouvert, très expressif, plaisant, très flatteur. Un vin très prometteur qui sera très agréable dans sa jeunesse, sa fraîcheur. C'est un millésime qui permettra d'attendre le 2006 qui est un vin de garde. Le 2007 est plus fin, plus élégant que le 2006. Il a bénéficié d'une élevage en fûts de 18 mois, sensiblement la même durée que le 2006." Savoureux 2006, robe grenat et reflets pourpres. nez complexe où se mêlent des notes d'épices douces (vanille et cannelle) et de fruits à noyau, belle attaque fraîche en bouche, les tanins sont onctueux, fondus et soulignent délicatement les arômes puissants et persistants de kirsch. Belle minéralité se poursuivant sur la vanille en finale. Le 2005, un grand vin où s'entremêlent des notes de petits fruits rouges à noyau bien mûrs, de poivre et de réglisse, de bouche chaleureuse et puissante, un vin évidemment encore très jeune. Superbe Chambertin Clos de Bèze Grand Cru 2008, où s'entremêlent les saveurs de sous-bois et de fruits cuits, fin et dense en bouche, est un vin qui demande à se fondre, tannique, très typé, d'évolution lente. Le Gevrey-Chambertin Clos de Meixvelle 2008, de robe grenat, intense au nez comme en bouche, distingué, au bouquet présent de fruits rouges, de truffe et de sous-bois, est de très bonne évolution. À leurs cotés, le Fixin Premier Cru Les Hervelets 2008, un vin intense au nez, qui associe structure et distinction, avec ces notes de fumé bien spécifiques, l'un des meilleurs que j'ai dégustés cette année. Poursuivant son évolution, le 2007, avec ces notes de cassis, d'humus et de réglisse, est un vin de charpente souple, de bouche pleine et riche, aux nuances complexes de fruits des bois et de fumé. Beau 2006 (médaille d'Argent au concours général Agricole Paris 2009), au nez très expressif de kirsch et de cerise à l'eau de vie, un vin velouté aux notes de fruits noirs très mûrs, belle harmonie des saveurs, délicieux sur des volailles crémées. Excellent Gevrey-Chambertin Premier Cru Clos Prieur 2008, de robe rubis intense, nez de framboise, attaque discrète en bouche, le corps se révèle puissant, la matière offre une superbe densité soulignée par des tanins fermes sans excès. La finale se caractérise par de fines senteurs de truffe avec une touche minérale très élégante qui provient du superbe terroir riche en sels minéraux et de débris calcaires. Il y a aussi ce séduisant et rare Fixin blanc, "un petit plaisir personnel, nous dit StéphenGelin, une production confidentielle de 300 bouteilles provenant d'une parcelle dont le terroir convenait bien au Chardonnay, ancien verger laissé en friche près de l'église romane de Fixey, un vin racé et suave, très classique, de robe intense, riche au nez comme en bouche, tout en nuances aromatiques (tilleul, noisette). Très beau rapport qualité-prix-typicité. Vous l'avez déjà compris, pas la moindre hésitation.
Stéphen Gelin

> Les précédentes éditions

Edition du 24/04/2012
Edition du 17/04/2012
Edition du 10/04/2012
Edition du 03/04/2012
Edition du 27/03/2012
Edition du 20/03/2012
Edition du 13/03/2012
Edition du 06/03/2012
Edition du 28/02/2012
Edition du 21/02/2012
Edition du 14/02/2012
Edition du 07/02/2012
Edition du 31/01/2012
Edition du 24/01/2012
Edition du 17/01/2012
Edition du 10/01/2012
Edition du 03/01/2012
Edition du 27/12/2011
Edition du 20/12/2011
Edition du 13/12/2011
Edition du 06/12/2011
Edition du 29/11/2011
Edition du 22/11/2011
Edition du 15/11/2011
Edition du 08/11/2011
Edition du 01/11/2011
Edition du 25/10/2011
Edition du 18/10/2011
Edition du 11/10/2011
Edition du 04/10/2011
Edition du 27/09/2011
Edition du 20/09/2011
Edition du 13/09/2011
Edition du 06/09/2011
Edition du 30/08/2011
Edition du 23/08/2011
Edition du 16/08/2011
Edition du 09/08/2011
Edition du 02/08/2011
Edition du 26/07/2011
Edition du 19/07/2011
Edition du 12/07/2011
Edition du 05/07/2011
Edition du 28/06/2011
Edition du 21/06/2011
Edition du 14/06/2011
Edition du 07/06/2011
Edition du 31/05/2011
Edition du 24/05/2011
Edition du 17/05/2011
Edition du 10/05/2011
Edition du 03/05/2011
Edition du 26/04/2011
Edition du 19/04/2011
Edition du 12/04/2011
Edition du 05/04/2011
Edition du 29/03/2011
Edition du 22/03/2011
Edition du 15/03/2011
Edition du 08/03/2011
Edition du 01/03/2011
Edition du 22/02/2011
Edition du 15/02/2011
Edition du 08/02/2011
Edition du 01/02/2011
Edition du 25/01/2011
Edition du 18/01/2011
Edition du 11/01/2011
Edition du 04/01/2011
Edition du 28/12/2010
Edition du 21/12/2010
Edition du 14/12/2010
Edition du 07/12/2010
Edition du 30/11/2010
Edition du 23/11/2010
Edition du 16/11/2010
Edition du 09/11/2010
Edition du 02/11/2010
Edition du 26/10/2010
Edition du 19/10/2010

 

Millésimes © Société des Millésimes SA. Reproduction interdite - Mentions légales