Vins Web

Edition du 22/12/2015
 

CHATEAU BOURSEAU, une belle philosophie familiale

Référence

Château BOURSEAU

“Nous sommes deux frères à travailler ensemble sur la propriété, nous raconte François-Xavier Gaboriaud, et représentons la troisième génération à la suite de notre grand-père et notre mère Véronique Gaboriaud. Nous travaillons dans leur continuité en suivant les principes inculqués, en essayant toujours d’améliorer la qualité de nos vins, c’est une philosophie familiale".


Mon frère Jérôme est responsable de la partie technique et je m’occupe plus particulièrement de la commercialisation. Nous tendons tous les deux à produire le meilleur vin possible dans les conditions les plus naturelles possibles. Nos vins sont très typés, très traditionnels de Bordeaux. Ce sont des vins comme on les aime, bien équilibrés et fruités avec de l’élégance et une belle persistance en bouche. Nos vignes sont plantées sur de jolies croupes sablo-graveleuses, nous sommes situés à l’entrée du village de Lalande-de-Pomerol, nos sols ressemblent à ceux du plateau de Pomerol tout proche. Le vignoble de 10 ha, dont l’âge moyen est 45 ans, se compose de 75% de Merlot et 25% de Cabernet franc, est très ancien, et connu comme l’un des meilleurs de Lalande de Pomerol. Le chai datant de 1960 fut entièrement rénové en 2002. La vinification se déroule en cuves Inox de petits volumes permettant des sélections parcellaires. L’élevage se fait en barriques de chêne, renouvelé par tiers chaque année. Nous faisons de petites macérations à froid pour les fermentations alcooliques. Nous avons la chance de posséder de petites cuves Inox, ce qui nous permet de vinifier “en parcellaire”, donc avec beaucoup de précision, ce qui est très utile au moment des assemblages. Nous effectuons de nombreux remontages, le vin est choyé, c’est une petite production “cousue main”, si je puis dire. Nous mettons le vin à vieillir dans des fûts de chêne de 300 litres, afin que le vin ne prenne pas trop le bois, juste ce qu’il faut pour lui apporter un peu de structure sans masquer les arômes de fruits rouges et noirs (framboise, cassis) et d’épices que l’on retrouve dans nos vins, c’est leur caractéristique, c’est l’effet terroir.”
Qualité des millésimes 2013 : il se révèle être très délicat, avec beaucoup de finesse. Notre élevage en barriques de 300l et un plus faible pourcentage de bois neuf pour privilégier les arômes du vin et moins de notes boisées, nous a permis de conserver la fraîcheur et la délicatesse de ce millésime. 2012 : de belles couleurs, une belle acidité, un vin très élégant, tout en finesse aux arômes de fruits rouges bien mûrs. L’élevage de 12 mois apporte beaucoup de complexité au vin sans masquer le fruité, les tanins sont très soyeux, des vins de moyenne garde entre 5 à 10 ans, on pourra se faire plaisir rapidement. 2011 est un millésime très réussi également, d’une belle acidité, un vin qui promet beaucoup, il fait penser aux 2008 et 2009. 2010 : l’année parfaite, très belle couleur, très beau fruit, belle acidité, très charnu, très bel équilibre, très bon potentiel de vieillissement.

   

CHATEAU BOURSEAU, une belle philosophie familiale

Véronique et François-Xavier Gaboriaud

33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone : 05 57 51 52 39
Télécopie : 05 57 51 70 19
Email : chateau.bourseau@wanadoo.fr





> Le palmares des vins


CLASSEMENT SAUTERNES ET LIQUOREUX
e_sauternes.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
YQUEM (Hors Classe)
RABAUD-PROMIS
RAYMOND-LAFON
(GUIRAUD)
LOUPIAC GAUDIET (Loupiac)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
FILHOT
CAILLOU
LA TOUR BLANCHE
BASTOR-LAMONTAGNE
HAUT-BERGERON



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
Clos JEAN (Loupiac)*
CLOSIOT (B)
DOISY-VEDRINES*
(COUTET (B))
CROS (Loupiac)
(PIADA)
SIGALAS-RABAUD
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
ARCHE PUGNEAU
BEL AIR (Sainte-Croix-du-Mont)*
(CLIMENS (B)*)
LAFON
LAMOTHE-DESPUJOLS
VALGUY
(MALLE*)
ROUSSEAU



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
(LA GARENNE)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
(ARROUCATS (Sainte-Croix-du-Mont))

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Clos JEAN


La famille Bord exploite deux propriétés : Clos Jean et Château Rondillon depuis 7 générations. Vendanges manuelles par tris successifs, vinification avec maîtrise des températures, élevage en cuves avec léger passage en barriques... Clos Jean est un vignoble de 20 ha (80% Sémillon, 20% Sauvignon), très traditionnel (vendanges manuelles par tris successifs, vinification avec maîtrise des températures, élevage en cuves avec léger passage en barriques...). “Si le 2013 a été un millésime compliqué à mener, nous raconte Lionel Bord, les vins ont néanmoins une belle fraîcheur. En 2014, belle période de vendanges, pas trop de concentration, les vins sont fruités, floraux, bien caractéristiques du Loupiac.” En attendant, on savoure ce superbe Loupiac Clos Jean 2010, tout en bouquet, de belle robe, dense, aux connotations florales subtiles, de bouche profonde et persistante, très fin, associant puissance et distinction, avec ces nuances de fleurs (rose), de fruits (pêche mûre) et de miel. Beau 2009, aux notes subtiles d’abricot confit et de fruits secs, gras mais très frais à la fois, un vin dense, délicatement parfumé en finale (rose, miel, pain brioché...), d’excellente garde. Goûtez le Bordeaux rouge Chpateau Rondillon, élevé en barriques, de bouche souple et charnue, régulièrement réussi.

Josselin et Lionel Bord

33410 Loupiac
Téléphone :05 56 62 99 83
Télécopie :05 56 62 93 55
Email : vignobles.bord@wanadoo.fr
Site personnel : www.vignoblesbord.fr

BARILLOT Père et Fils


Né aux environs de 1770, le domaine familial est situé au coeur du vignoble, sur 11 ha (95 % en Sauvignon duquel est issu le Pouilly-Fumé et 5 % en Chasselas, qui produit le Pouilly-sur-Loire, terrains argilo-calcaires, élevage en cuves Inox thermo-régulées). “Le 2013 a donné des vins aromatiques, frais, à boire bientôt, nous explique Elisabeth Barillot, et 2014, une belle récolte qualitative et quantitative.” Pour l’instant, on savoure ce Pouilly-Fumé Camillium 2012, issu de vieilles vignes, un vin fin, subtil au nez comme en bouche (noix fraîche, poire...), d'une grande persistance aromatique, de couleur jaune paille, d'une belle longueur, idéal sur des brochettes de fruits de mer, et toujours à un prix défiant vraiment toute concurrence. Le 2012 dégage un nez minéral, un vin ferme et suave en bouche, très persistant, où s'entremêlent des notes d'amande, de pêche et de bruyère. Excellent Pouilly-Fumé 2012, de jolie robe brillante, tout en distinction, au nez dominé par les fruits mûrs et les petits fruits secs, tout en subtilité aromatique. Le Pouilly-sur-Loire 2012, bien représentatif de cette appellation qui reste souvent dans l'ombre du Pouilly-Fumé et mérite pourtant l'intérêt, est une valeur sûre de la région, aux notes florales délicates.


36, rue Louis-Joseph-Gousse - Le Bouchot
58150 Pouilly-sur-Loire
Téléphone :03 86 39 15 29
Télécopie :03 86 39 09 52
Email : barillotpouilly@wanadoo.fr

Philippe de LOZEY


Incontestablement à la tête des Deuxièmes Grands Vins Classés. Cette Maison familiale champenoise est née en 1871. Depuis 4 générations, le domaine s’est étendu et les pratiques tant culturales que vinicoles se sont régulièrement perfectionnées. Edmond, Raymond, Daniel, aujourd’hui Philippe, les Cheurlin ont poursuivi avec passion cette exigence pour des vins et des vieillissements toujours plus qualitatifs. Chez De Lozey, on se bat tous les jours pour donner au Champagne une personnalité affirmée, respectueuse d’un terroir, des cépages, d’un climat. Petite par sa taille, la Maison De Lozey produit et élève des Champagnes dont l’authenticité et la typicité sont relevées par les amateurs les plus éclairés et les Guides des vins les plus sélectifs. Cuves Inox, mais aussi fûts de chêne pour certaines cuvées, fermentations thermorégulées, recours à des œnologues chevronnés pour parfaire les vinifications et les assemblages… tout chez De Lozey concourt à cette volonté d’excellence. On découvre dans cette Maison pas comme les autres des champagnes de caractère, toujours francs, généreux, nets. Des champagnes rares, roin du nivellement et de la standardisation des goûts qui dominent aujourd’hui dans “l’industrie” des grandes marques internationales, on apprécie ici cet art du Champagne qui promet et délivre émotions et plaisirs des sens. Le secret de ce miracle ? Autour de la Maison, un vignoble bien exposé et choyé où les trois cépages champenois (Pinot noir, Pinot meunier, Chardonnay) s‘épanouissent dans les meilleures conditions. Des vendanges et une vinification particulièrement méticuleuses. Un vieillissement long, beaucoup de vins de réserve, et des assemblages savants. “La Cuvée des Anges, raconte Philippe Cheurlin, a reçu un accueil très favorable. L'idée était de partir sur de vieilles réserves de 1995 à 2005, déjà assemblées et de rajouter, au moment du tirage, du Chardonnay pour lui apporter de la fraîcheur. C'est notre Cuvée “phare” en ce moment, elle plaît beaucoup. C'est l'osmose entre vinosité et vivacité. On obtient une complexité et une grande fraîcheur à la fois, c'était notre idée de départ et le résultat est fantastique. On retrouve la finesse du Chardonnay, les notes de torréfaction, c'est l'alliance parfaite des vins vieillis dans le temps alliés à la jeunesse du Chardonnay qui vient raviver l'ensemble. Une belle longueur en bouche, une belle effervescence, des notes de fruits mûrs, un Champagne très élégant avec une belle bulle fine.” Excitez donc vos papilles avec ce superbe Champagne Millésime 2006, un grand vin pur Chardonnay, vinifié en fûts, ample, savoureux, gourmand, avec ces nuances de fruits jaunes, de fleurs blanches et de grillé, harmonieux, d’une longue finale. Remarquable cuvée Extra brut, de robe jaune or, au nez de narcisse et de coing, avec une bouche très parfumée aux nuances florales, un vin riche et puissant, qui allie vivacité et rondeur, d'une belle finale. Il y a encore ce Champagne Blanc de blancs, vinifié sous bois, d’un superbe fruité, très équilibré, harmonieux, au bouquet de rose, généreux et charmeur, un Champagne ample et vif, qui associe distinction et fermeté, de bouche franche aux notes de noix subtiles. Beau brut rosé, qui sent la pivoine, l’iris, la fraise, fluide en bouche, soyeux, velouté, très élégant, parfait sur des tartes aux fruits.

Philippe Cheurlin
72, Grande-Rue
10110 Celles-sur-Ource
Téléphone :03 25 38 51 34
Télécopie :03 25 38 54 80
Email : de.lozey@wanadoo.fr
Site personnel : www.champagne-delozey.com

CHATEAU D'ESTEAU


Depuis près de trente ans, Serge PLAYA a entrepris son grand œuvre : restaurer une ancienne propriété déjà connue au XVIIème siècle et lui redonner son lustre passé. En effet, le Château d’ESTEAU existait déjà lorsque BELLEYME, géographe du Roi, traça la première carte du Médoc en 1766. Depuis, les successions, l’urbanisation et, hélas les crises viticoles ont réduit sa superficie mais l’essentiel demeure : 4 ha d’un terroir où la grave garonnaise prédomine, regroupés autour des bâtiments ce qui confère aux vins une typicité unique. La plantation, d’une densité élevée, fait la part belle au Cabernet-Sauvignon. On a banni les désherbants. Tous les travaux du sol sont mécaniques. Les vendanges sont évidemment manuelles ce qui garantit un tri impitoyable des meilleures grappes. La vinification se fait de manière traditionnelle, avec une cuvaison longue qui assure l’extraction des arômes, et l’élevage est effectué pendant 22 mois en moyenne, en barriques de chêne fin de l’Allier renouvelées à raison de 30% par an. La mise en bouteilles, toujours au Château, a lieu en général pendant l’été qui suit cette période et les vins reposent encore un an en bouteilles avant d’être prêts à la commercialisation. Depuis la récolte 2015, Hélène Musso a repris les rênes de la propriété et s'attache à maintenir une typicité et une qualité unanimement appréciées. Depuis 2009, le Château d’ESTEAU produit un second vin, la cuvée 7 & +,issu principalement de ses jeunes vignes, et dans lequel le Cabernet Sauvignon et le boisé sont moins marqués. Il en résulte un vrai vin-plaisir, très apprécié dans les brasseries parisiennes où il est représenté, mais aussi dans les pays nouveaux consommateurs de vin. Vous pourrez découvrir ce Haut-Médoc 2008, un vin de belle teinte foncée, parfumé (cassis), où la souplesse prédomine, aux tanins fondus mais bien présents, classique de ce millésime, de garde, bien entendu. Le 2006, charnu, avec des arômes de sous-bois et de groseille, est riche et persistant en bouche, gras, aux tanins mûrs, de couleur profonde, mêlant structure et élégance, de bonne garde. Le 2005, au nez de cerise noire et d’humus, est classique, un vin où la structure s’allie à la finesse, de couleur grenat aux reflets violacés, aux tanins fermes et veloutés, tout en bouche, de garde.

Hélène Musso

33250 Saint-Sauveur
Téléphone :05 56 59 57 02
Télécopie :05 56 59 59 60
Email : chateau-d-esteau@vinsdusiecle.com
Site : chateau-d-esteau
Site personnel : www.chateaudesteau.com


> Nos dégustations de la semaine

Château La VARIÈRE


À la tête des Premiers Grands Vins Classés.
“Pour moi, me dit Jacques Beaujeau, le terroir est un ensemble de différents paramètres : la géologie (calcaire, schistes, graves...), la pédologie (croupe, coteaux, axe d’ensoleillement.. ) et le paysage (bois, bosquet...). Ces facteurs vont déterminer si la vigne se plaît et donne ce qu’elle a de meilleur. Mon travail de vigneron est d’être à l’écoute de la vigne et d’assurer son parfait équilibre afin qu’elle produise les meilleurs raisins. Mes vignes sont enherbées, cela permet la prolifération des vers de terre qui participent à l’équilibre écologique et les traitements sont limités au strict minimum.
Je suis très attaché au fait de planter le cépage adéquat au terroir. Par exemple, aux Melleresses, en Bonnezeaux, les vignes sont plantées à flanc de coteaux plein sud, les raisins de nos liquoreux sont couverts des brouillards du matin, avant d’être réchauffés par le soleil de midi. La pourriture noble se nourrit, comme il fait chaud l’après-midi, de l’humidité du matin et déshydrate ainsi le raisin, lui donnant une concentration en sucre importante. Nous avons la chance au Château La Varière d’avoir de superbes terroirs (Les Melleresses, les Guerches, la Division, Le Savetier...).
Pour les Vins rouges, à Brissac, nous avons sur la propriété d’excellents terroirs à Cabernet franc avec de superbes argilo-calcaires. Nous sommes, en Anjou, la seule appellation à avoir des calcaires (environ 1/3) où est planté le Cabernet franc. Pour le reste, les terroirs sont composés de schistes, d’argiles et de graves où s’épanouit parfaitement le Cabernet-Sauvignon."
Exceptionnel Bonnezeaux Château La Varière 2013, dense et velouté à souhait, d’une grande palette aromatique, de bouche onctueuse et persistante, bien gras, avec ces nuances de fleurs et de coing, sublime sur un Bleu d'Auvergne ou un foie gras à la confiture de figue, de belle évolution comme ce Quarts de Chaume Grand Cru Les Guerches 2013, racé, aux arômes de fleurs blanches et de miel, avec cette bouche onctueuse à la finale vive et dense.
L'Anjou-Village-Brissac La Chevalerie rouge 2013, médaille d’Or Vignerons Indépendants, Cabernet-Sauvignon, ni collé, ni filtré, avec des connotations complexes de mûre et de poivre, de couleur soutenue, au nez de fruits cuits et d’humus, aux tanins équilibrés, de bouche à la fois puissante et ronde. Superbe 2011, médaille d’Or Vignerons Indépendants, où dominent les fruits rouges et la violette, même finesse et structure, des tanins fermes et soyeux à la fois, ample au palais, un vin d’excellente évolution.
Le Bonnezeaux Les Roches 2013, un vin très parfumé (rose, musc, amande grillée...), est frais et onctueux à la fois, gras, délicat, très équilibré, de bouche pleine, parfait sur une mousse au chocolat ou un feuillantine caramélisée aux poires.
On poursuit avec cet Anjou-Village-Brissac Vieilles vignes 2013, médaille d’Or Vignerons Indépendants 2015, marqué par les fruits noirs (griotte, pruneau), de bouche pleine, ample et veloutée, d’une belle matière, un vin qui commence à se déguster particulièrement bien.
Le Coteaux-du-Layon le Savetier Château La Varière 2014 est un vin qui a beaucoup de corps et de puissance, d’une grande expression aromatique marquée par des senteurs de fruits mûrs, puis des notes minérales, qui associe une élégance certaine à un velouté en bouche très séduisant, d'une très jolie finale comme le Coteaux-de-l'Aubance Clos La Division 2014, médaille d’argent Vignerons Indépendants 2015, au nez subtil, d’une jolie persistance, un vin parfumé avec des nuances de rose, de pain brioché et de pomme cuite.
Goûtez encore l’Anjou blanc Clos La Division 2014, médaille d’Argent Vignerons Indépendants 2015, au séduisant nez qui développe des nuances d’agrumes et de fleurs blanches, avec beaucoup d’élégance et l’Anjou rouge 2014, avec des arômes de groseille et d’épices, d’une belle persistance.
Jacques Beaujeau

Jean-Claude et Didier AUBERT


Exploitation familiale depuis 7 générations, qui s’étend sur 42 ha plantés sur des sols argilo-calcaires et argilo-siliceux. Vignoble conduit en culture raisonnée, vinification traditionnelle, puis mûrissement des vins en bouteilles dans les caves troglodytiques creusées dans le tuffeau. Les Vouvray tranquilles sont vinifiés en cuves ou fûts, puis assemblage de 7 à 8 mois.
Très beau Vouvray demi-sec 2013, vinification en cuve avec maîtrise des températures, suivi d’un élevage sur lie, un vin onctueux, riche et concentré, classique, au nez intense et frais, où dominent les fruits mûrs, les fleurs et le pain brioché (5,40 €, un vrai cadeau). Le Vouvray sec 2013, la vinification a eu lieu en cuves thermorégulées à basse température afin d’obtenir finesse et arômes, suivie d’un élevage sur lie avec bâtonnages jsuqu’au printemps, franc et fruité, aux notes de pamplemousse et de buis, est parfait sur un sandre rôti au chou rouge ou une tarte à la rhubarbe (5,30 €). Remarquable Vouvray Moelleux cuvée Harmonie 2010, issu de raisins récoltés en surmaturité dans les vieilles vignes de coteaux, vinification en barriques, élevage sur lies fines pendant 10 mois avec bâtonnages hebdomadaires, de bouche persistante et harmonieuse, tout en finesse et parfums, aux connotations de fruits mûrs, un vin qui associe souplesse et vivacité.
Goûtez le Vouvray Fines Bulles Tradition brut, à la mousse fine et légère, à dominante de noisette et d’abricot, de belle structure. Joli Vouvray demi-sec, la fois puissant et très fin, aux notes de petits fruits mûrs et de pain grillé, est de mousse fine et persistante, une cuvée crémeuse qu’il faut savourer pour elle-même ou sur des desserts pas trop sucrés, et le Vouvray cuvée Tradition brut, la particularité de cette cuvée est dans la discrétion de l’effervescence qui favorise l’élégance et l’expression du fruité, une cuvée de belle robe, au nez de petits fruits et d’amande, ferme et suave, alliant rondeur et nervosité, tout en charpente, d’une belle finale. toujours à un prix défiant vraiment toute concurrence (5,40 €)

Patrick NOËL


Bien classé, et peut monter. Une aventure familiale débutée par Patrick en 1988 en s'installant sur 1,20 ha appartenant à la famille. Il est secondé par sa femme Élise et plus récemment par leur fille Julie, qui, forte d'un solide bagage universitaire en viticulture oenologie, excelle à la cave et s'investit dans les travaux de la vigne.
"Notre cave, précise-t-ils, baptisée vinée de la Mivoy, est bâtie à l'emplacement même des vignes cultivées dès le XIVème siècle par les moines de l'abbaye de Saint-Satur. Nos caves, enterrées à flanc de coteau, dominent tout le Val de Loire, nous jouissons d'une vue imprenable sur Sancerre, le golf du Sancerrois et sur les vignes du domaine."
Excellent Sancerre blanc 2010, issu de vignes de Sauvignon d'environ 25 ans, où, en regard de la diversité des terroirs et des implantations géographiques, chaque terroir (silex, caillotes...) est vinifié séparément pour être ensuite assemblé avant la mise en bouteille, à la recherche du meilleur équilibre gustatif. Cela donne ce vin, aux notes subtiles de petites fleurs fraîches, tout en charpente, complexe et persistant, très bien équilibré au nez comme en bouche. Le Menetou-Salon blanc 2010, issu d'une même parcelle de Sauvignon exposée sud-sud-ouest, située dans un cirque naturel, est un joli vin dominé par la fraîcheur de son cépage, de robe claire, à découvrir sur une cassolette de moules au safran comme on le suggère ici. Les prix sont très sages. Aucune raison de s'en priver, donc.
Avenue de Verdun route de Bannay Avenue de Verdun route de Bannay
18300 Saint-Satur
Tél. : 02 48 78 03 25 et 06 08 53 41 47
Fax : 02 48 54 06 88
Email : patricknoel-vigneron@orange.fr
www.sancerre-noel.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins


> Les précédentes éditions

Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013
Edition du 13/08/2013
Edition du 06/08/2013
Edition du 30/07/2013
Edition du 23/07/2013
Edition du 16/07/2013
Edition du 09/07/2013
Edition du 02/07/2013
Edition du 25/06/2013
Edition du 18/06/2013
Edition du 11/06/2013
Edition du 04/06/2013
Edition du 28/05/2013
Edition du 21/05/2013
Edition du 14/05/2013
Edition du 07/05/2013
Edition du 30/04/2013
Edition du 23/04/2013
Edition du 16/04/2013
Edition du 09/04/2013
Edition du 02/04/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 19/03/2013
Edition du 12/03/2013
Edition du 05/03/2013
Edition du 26/02/2013
Edition du 19/02/2013
Edition du 12/02/2013
Edition du 05/02/2013

 



Domaine CHARBONNIER


Les Clos MAURICE


Château des ROCHETTES


Louis HUOT


Domaine de TERREBRUNE


Maison MOLLEX


Château CANTENAC


Alain BOSSON


Château LUCHEY-HALDE


GOSSET


PIPER-HEIDSIECK


Domaine des GÉLÉRIES


De TELMONT


BOURDAIRE-GALLOIS


Domaine François GERBET


Château BÉCHEREAU


Domaine de CHAMP-LONG


Château FILHOT


Domaine de la PETITE CHAPELLE


Château des BROUSTERAS


Château LAGRANGE Les TOURS


Clos BELLEVUE


POL ROGER


Château PANCHILLE


Jean-Marie NAULIN


Frédéric ESMONIN


THÉVENET-DELOUVIN



CHAMPAGNE PIERRE MIGNON


DOMAINE GUIZARD


DOMAINE DE LAUBERTRIE


CHATEAU LAROQUE


CHAMPAGNE VAUTRAIN-PAULET


CHATEAU HAUT-SAINT-CLAIR


CHATEAU DE GUEYZE


DOMAINE VINCENT BACHELET


DOMAINE PIERRE GELIN


CHAMPAGNE PERSEVAL-FARGE


DOMAINE PIERRE MAREY ET FILS


DOMAINE DE L'AMAUVE


DOMAINE DE LA RENAUDIE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales